Verslautonomie

Pour vivre heureux, vivons (tout) simplement!

Création de buttes

Etant donnée qu’il était un peu tard dans la saison quand nous nous sommes installés sur le terrain, nous n’avions pas eu l’occasion de démarrer le potager.
Bien que, plus tôt dans l’année nous avions déjà un peu travaillé sur les haies fruitières.
Celles-ci, à notre grand étonnement, nous ont déjà données quelques petits fruits (mures, myrtilles, groseilles, cassis, …). Il est vrai que nous avions acheté les arbres en pépinière et ceux-ci étaient déjà assez grand.
IMG_2080
Quoi qu’il en soit, dans notre aventure et envie d’autonomiser au plus vite notre lieu (oserais-je dire notre BAD? Je développerai ce point plus tard…) nous préparons déjà la saison prochaine.
Première étape: Création de buttes.
Notre terrain est bordé par un cours d’eau. En cas de conditions extraordinaires, il se peut qu’une partie de celui-ci se retrouve inondée (en permaculture il faut tenir compte de beaucoup de chose,voir plus loin et extrapoler). C’est pourquoi la création de buttes s’est imposée à nous comme un impératif.
Beaucoup de personnes associe les buttes à la permaculture et penses même que celle-ci se résume à cultiver sur butte! Il est vrai que les avantages des buttes rejoignent les principes de la permaculture mais il n’y a aucune condition à les utiliser ou non.
Dans les avantages certains points m’ont orientés vers ce choix:

  • l’élévation empêche l’anéantissement de la récolte en cas de fortes pluies ou inondations;
  • la terre ne risque pas de se compacter en marchant dessus;
  • on doit moins se pencher pour travailler donc gain en ergonomie;
  • les espaces sont mieux définis et le compartimentage empêche les ennuis de se propager;

Voici un document intéressant sur la création de butte.
Il n’est pas toujours évident de respecter tous les critères d’aménagement d’une butte correcte. Plusieurs éléments vous contraindrons d’adapter à votre situation (matériel disponible, place, désirs, capacités,…). J’ai moi-même dût m’adapter Sourire
Au départ, je pensais créer mes buttes avec des billes de chemin de fer mais celles-ci étant trop abimées j’ai changé d’idée.
IMG_1994
Le résultat peut être chouette avec des billes en état encore que il faut faire attention car elles sont traitées sévèrement avec des produits chimiques.
Je me suis donc tourné vers des madriers récupérés lors du démontage d’un grenier. C’est un peu dommage car c’est du bon bois qui aurait pu servir d’élément de construction pour un abris ou autre mais bon…
IMG_2024
J’avais au préalable couvert le sol avec un vieux tapis afin de tuer la végétation et favoriser l’ameublement du sol. J’ai ensuite passé la fourche bêche afin de ne pas trop chambouler la vie du sol mais permettre aux habitants d’accéder plus facilement dans la butte.
IMG_2077
J’ai ensuite mis quelques morceaux de bois en décomposition et quelques déchets de tonde. J’ai commencé à remplir avec les mottes de terre venant de la confection d’un étang.
Pour le dessus, j’ai égalisé avec de la terre un peu plus meuble et j’ai ensuite recouverts de broyat (BRF) en guise de mulch.
Voici le résultat, j’en ai fait deux comme ceci:
IMG_2076
Il est intéressant de les réaliser en pierres car cela est plus durable et la pierre emmagasine la chaleur pour la restituer quand la température diminue.
 
N’hésitez pas à laisser vos commentaires afin de pouvoir débattre, échanger et améliorer les choses.

Verslautonomie

0 thoughts on “Création de buttes

  1. « Mais c’est bien sûr ! » Bonsoir, très bonne idée pour les réaliser en pierre en effet, surtout que par chez nous il n’en manque pas ! Merci bcp et bonne soirée. Sylvaine.

    1. Géniale,
      il faut profiter de ce que l’on a sur place 🙂
      Je viens d’avoir une autre idée pour les buttes car je ne dispose ni de bois ni de pierres 🙁
      Je pense que ça pourrait être bien mais je n’en dis pas plus actuellement, je maintiens le suspense 🙂

  2. A défaut de pierre, un matériau bien plus facile à utiliser, c’est la tuile ! Une bordure en tuile est à la fois esthétique et permet de réchauffer durablement la terre 🙂
    (Adopté ici)

  3. Certaines traverses de chemin de fer sont traitées à l’arsenic, c’est un poison violent qui polluera a coup sur les buttes de permaculture, c’est à éviter absolument !

  4. Bonjour,
    une remarque tout de même : les éléments de charpente sont aussi régulièrement traités.
    A une époque, ils étaient également trempés (comme les billes de chemin de fer), et sont aussi régulièrement recouvertes de xylophène ou compagnie.
    Donc pas forcément le plus adapté pour le potager.
    Pourquoi ne pas avoir plesser des tiges d’arbre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *