Verslautonomie

Pour vivre heureux, vivons (tout) simplement!

PDF GRATUIT: La révolution d’un seul brin de paille

PDF GRATUIT: La révolution d’un seul brin de paille

Aujourd’hui, je vous offre le livre de Masanobu Fukuoka, La révolution d’un seul brin de paille.

Un livre de 208 pages sur l’agriculture sauvage, soit le début de la permaculture! Une méthode révolutionnaire qui , à l’époque, remet en cause l’agriculture moderne. Avec ses techniques complètements nouvelles, Masanobu Fukuoka devient le fondateur de la permaculture en réinventant la culture de la terre sans travail.

Citation Masanobu Fukuoka

Voici les 4 principes permaculturels développés par M Fukuoka dans son livre La révolution d’un seul brin de paille:

1- NE PAS CULTIVER, c’est-à-dire ne pas labourer ou retourner la terre. Pendant des siècles les agriculteurs ont tenu pour établi que la charrue était essentielle pour faire venir des récoltes. Cependant, ne pas cultiver est le fondement de l’agriculture sauvage. La terre se cultive elle-même, naturellement, par la pénétration des racines des plantes et l’activité des microorganismes, des petits animaux et des vers de terre.

2- PAS DE FERTILISANT CHIMIQUE OU DE COMPOST PREPARE. [Pour fertiliser, M. Fukuoka fait pousser une légumineuse en couverture du sol, le trèfle blanc, remet la paille battue sur les champs et ajoute un peu de fumier de volaille (à la suite de la construction d’une route entre son poulailler et ses champs, ses volailles ne pouvaient plus se balader dans ses cultures. Il a été contraint à cet apport.] Les hommes brutalisent la nature et malgré leurs efforts ils ne peuvent pas guérir les blessures qu’ils causent. Leurs pratiques agricoles insouciantes vident le sol de ses aliments essentiels et l’épuisement annuel de la terre en est la conséquence. Laissé à lui-même, le sol entretient naturellement sa fertilité, en accord avec le cycle ordonné de la vie des plantes et des animaux.

3- NE PAS DESHERBER, NI MECANIQUEMENT, NI AUX HERBICIDES. Les mauvaises herbes jouent leur rôle dans la construction de la fertilité du sol et dans l’équilibre de la communauté biologique. C’est un principe fondamental que les mauvaises herbes doivent être contrôlées, non éliminées.

4- PAS DE DEPENDANCE ENVERS LES PRODUITS CHIMIQUES. [Mr Fukuoka fait pousser ses récoltes de céréales sans produit chimique d’aucune sorte. Sur quelques arbres du verger il a occasionnellement recours à une émulsion d’huile de machine pour contrôler la cochenille (insecte scales). Il n’utilise pas de poison persistant ou à large spectre, et n’a pas de « programme » pesticide] Depuis le temps que les plantes faibles se sont développées, conséquence de pratiques contre nature telles que le labour et la fertilisation, la maladie et le déséquilibre des insectes sont devenus un grand problème en agriculture. La nature, laissée seule, est en parfait équilibre. Les insectes nuisibles et les maladies des plantes sont toujours présents, mais n’atteignent pas, dans la nature, une importance qui nécessite l’utilisation de poisons chimiques. L’approche intelligente du contrôle des maladies et des insectes est de faire pousser des récoltes vigoureuses dans un environnement sain.

Cliquez ici pour avoir accès GRATUITEMENT au livre pdf « La révolution d’un seul brin de paille »

Les personnes qui sont déjà membre du blog Verslautonomie.be peuvent de suite se rendre dans leur ESPACE MEMBRES

Un livre indispensable à avoir dans sa bibliothèque de permaculteur!

Pour celles et ceux qui préfèrent la sensation d’un bon vieux bouquin, vous pouvez le commander en cliquant ci-dessous.

Verslautonomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *