Verslautonomie

Pour vivre heureux, vivons (tout) simplement!

Définition de la permaculture.

Définition de la permaculture.

Vous avez déjà entendu parler de la permaculture? Or, peu de monde sait de quoi il en est : une branche de l’agroécologie ou une nouvelle tendance New Age ?

Avez-vous déjà entendu parler de la permaculture ? Dans cet article, nous allons vous dévoiler les grandes lignes de cet art de vivre.  La permaculture est un domaine ayant un objet large. En effet, ce milieu intègre l’agro-écologie, la conception écologique ainsi que les énergies renouvelables, tout cela dans une vision pragmatique et souple, adaptable à chaque territoire, aux besoins et aspirations de chaque individu ou communauté. La permaculture propose un cadre évolutif muni d’une capacité incroyable d’intégration de « pratiques pertinentes » venant autant de traditions que de récentes progressions des sciences contemporaines.

Ses différents concepts peuvent s’appliquer, en théorie, à la totalité des installations humaines : villes, sociétés, communautés, fermes ainsi que jardins. La permaculture est parfaitement adaptée à de petites surfaces, propose des alternatives low tech, mais se basant sur une observation attentive du milieu et une connaissance approfondie du fonctionnement du vivant. En outre, elle optimise l’expansion d’une entreprise solidaire et décentralisée. Désormais, découvrons tout ce qu’il y a à savoir sur la permaculture. Et si on faisait le choix de cultiver en s’inspirant de la nature ?

Une serre en permaculture

Nous allons vous donner une définition de la permaculture n’étant pas exhaustive mais donnant les principales clés de compréhension. Permaculture a tendance à se traduire comme « agriculture permanente » en français. Le mot permaculture est ce qu’on appelle un mot-valise entre « permanente » ainsi que « agriculture » en anglais. En français, c’est l’inverse : agriculture permanente. Ainsi, on peut définir la permaculture par le fait de mettre en place un système qui soit le plus durable possible en prenant en considération divers éléments que sont les ressources matérielles, le lieu (géographie ainsi que biodiversité), sans oublier les ressources humaines.

L’origine du terme est la plupart attribuée à Bill Mollison et David Holmgren. Or, c’est bel et bien Cyril G Hopkins qui en 1910 se servit de cette expression pour la toute première fois. Cependant, c’est en effet Bill Mollison et David Holmgren qui arrivèrent à développer le concept de permaculture grâce à plusieurs livres. Ces différents auteurs sous-entendaient, via cette expression, des méthodes culturales offrant la possibilité de « conserver »  la fertilité du sol. Il est également possible de chercher à optimiser cette fertilité dans le système permacole.

Je vous offre le livre permaculture 1 de Bill Mollison et David Holmgren.

Désormais, vous connaissez la définition de la permaculture. Ainsi, nous allons passer à son histoire et ses finalités afin que vous en sachiez plus et pour vous montrer à quel point cette philosophie a de l’avenir. Apparue dans les années 70 en Australie avec Bill Molisson ainsi que David Holmgren, la permaculture est un domaine conceptuel s’inspirant du fonctionnement de la nature. Depuis des centaines et des centaines de millions d’années, la nature conçoit elle-même des écosystèmes adaptés et durables, générant les conditions nécessaires à l’accroissement de formes de vie plus évoluées. La définition de permaculture à l’origine était « agriculture permanente », puis le concept s’est agrandi pour aujourd’hui être « culture permanente », dans un sens de durabilité.

L’Homme, surtout en occident pendant les derniers siècles, artificialise les écosystèmes. Ainsi, ce dernier s’impose la compensation de son travail des fonctions que le vivant rempli par lui-même en temps normal. Cela est notamment le cas pour un jardin avec la capacité des plantes ainsi que des micro-organismes présents dans un sol vivant à concevoir de l’humus, via la roche-mère ou encore à se servir de l’énergie du soleil.

Notre potager en construction

La permaculture vise à bâtir des installations humaines durables, résilientes et autant économes en travail qu’en énergie, tout comme les écosystèmes naturels. Ses concepts de design reposent sur un point primordial : disposer le mieux possible chaque élément de façon à ce qu’il puisse interagir de manière positive avec tous les autres. En effet, tout est relié dans la nature et on cherche ici à concevoir des relations bénéfiques. De cette façon, chaque fonction est remplie par différents éléments et chaque élément peut remplir plusieurs fonctions. Il s’agit d’une vision holistique, organique du monde. En outre, sachez que la permaculture se base sur trous principes éthiques que sont prendre soin de la Terre, de même des Hommes et partager de façon équitable les ressources.

Rosace Permaculture

Concevoir un jardin en permaculture donne la possibilité de répondre à tous nos besoins humains tout veillant à bien optimiser notre environnement (accroissement de la biodiversité, conception d’habitats pour la faune et les insectes utiles ou encore enrichissement de la terre).

Un jardin en permaculture a diverses finalités. Effectivement, outre la production alimentaire de fruits et légumes au potager, il peut être afin de produire des plantes médicinales, des herbes aromatiques, des fleurs mellifères, des matières végétales pour l’artisanat ou encore pour concevoir des lieux de vie relaxants. Bref, que du positif à portée de chez vous !

Si vous désirez vous essayer à la permaculture dès maintenant sur une petite parcelle de votre terrain, je vous donne accès à notre bibliothèque. Ainsi, vous pourrez créer aisément et rapidement, en fonction des concepts de permaculture, votre premier potager permanent qui, outre le fait d’être esthétique et nourricier, sera un très bon support pédagogique d’observation.

Le compost est très important en permaculture

Voici un fichier pdf pour la fabrication et l’utilisation du compost.

Quelle est l’importance du design en permaculture ?

Le design en permaculture est un aspect primordial. Un très bon design est essentiel à qui souhaite concevoir un jardin ou une ferme en permaculture. Chaque élément doit être à la bonne position afin qu’il n’y ait aucun gaspillage. Il faut prendre en compte l’espace ainsi que le climat du lieu. Mais également les cultures que l’on désire mettre en place et les arbres que l’on souhaite planter sans pour autant oublier les arbres déjà présents sur place. Ainsi, il faut rechercher une efficacité optimale pour le moins possible de travail. S’il faut aller dénicher les herbes aromatiques pour la cuisine au fond du jardin, on comprend la pertinence d’un design réfléchi. En outre, sachez que le design en permaculture utilise des zones. Ce zonage se caractérise par la délimitation du terrain en zones.

Conclusion : pourquoi faut-il se mettre à la permaculture ?

La permaculture est l’avancée contemporaine la plus pertinente afin de réconcilier l’Homme et la Terre. Il s’agit d’une véritable science, une philosophie, un art de vivre encore assez jeune (même si ses principes sont pratiqués depuis la nuit des temps à travers le globe), possédant un réel potentiel. N’hésitez plus une seule seconde et lancez-vous dans l’aventure de la permaculture car les avantages sont nombreux : préservation de l’environnement, optimisation de la biodiversité, économie d’énergie, l’obtention d’une santé préservée mais aussi un partage équitable des ressources. Désormais, il ne vous rester plus qu’une seule chose à faire : rentrer dans l’univers merveilleux de la permaculture !

Pour aller plus loin, découvrez quelques livres incontournables autours de la permaculture.

Verslautonomie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *